Le risque de fractures sera deux fois plus important en 2040

risque de fractureSelon une étude britannique publiée dans la revue Osteoporosis International, 319 millions de personnes à travers le monde risquent de se faire une fracture des os d’ici 2040, c’est à dire deux fois plus rapport à l’année 2015. Un chiffre qui ne laisse pas indifférent, puisque le risque est multiplié par deux en l’espace de seulement quelques décennies.

Les chercheurs de l’université de Southhampton et de la Shellfield Medical School, en Grande Bretagne, arrivent à ce postulat grâce à un outil d’algorithme hi tech qu’ils ont mis au point et appelé le FRAX. C’est en quelques sortes un calculateur de risques dont les données variables sont différents facteurs de risques de la vie quotidienne.

Les personnes qui présentent le plus de risques sont en premier lieu les femmes, et plus particulièrement celles âgées de plus de 50 ans. En 2010, elles étaient 137 millions à avoir été victime de fractures contre 50 millions d’hommes. Les zones les plus à risques et à surveiller sont les hanches (y compris le bassin), le dos (au niveau des vertèbres) et les avant-bras (le poignet tout particulièrement).

Au cours des prochaines années, les fractures pourraient concerner plus de 319 millions de personnes dans le monde d’ici 2040. La majorité d’entre eux concerneront les populations vivant en Asie, en Afrique et en Amérique du Sud. Pour prévenir les fractures, le corps médical conseille de pratiquer du sport, ce qui améliore la solidité des os ainsi que de consommer des aliments riches en vitamine D, qui aide le calcium à se fixer sur les os et donc, à augmenter leur résistance.

Ce phénomène s’explique majoritairement par deux facteurs : d’une part le vieillissement global de la population mondiale Plus l’âge est avancé, plus la qualité des os diminue) et l’obésité qui concerne de plus en plus de personnes (Le poids joue un rôle primordial dans la qualité du squelette, moins il sera sollicité, moins il sera fragilisé).

Ainsi, pour éviter de vous fracturer un os dans les prochaines années, surveillez votre dos, vos hanches ainsi que vos avants bras, en particulier si vous êtes une femme âgée de plus de 50 ans.