Obésité : quels sont les facteurs de risque ?

ObésitéCinquième cause de décès, l’obésité touche de plus en plus d’individus à travers le monde. Il existe plusieurs facteurs de cette prise de poids :

Une mauvaise alimentation

L’alimentation d’une personne est souvent la première raison déterminante de son poids. La consommation fréquente de portions trop grosses et inadaptées, de nourriture grasse et riche en sel comme les plats préparés industriels ou dans les fast-foods, est un facteur à risque de l’obésité. Une consommation régulière d’alcool est également déconseillée aux personnes souffrant de surpoids ou d’obésité.

Les facteurs psychologiques

Des problèmes d’ordre émotifs ou psychiques peuvent amener à un trouble du comportement alimentaire. Le stress, l’ennui, ou un état dépressif s’associent souvent à un état boulimique ou à un grignotage récurrent, qui engendre une prise importante de poids sur le plus ou moins long terme.

De plus, de nombreux médicaments pris en longue période comme notamment certains antidépresseurs sont susceptibles de provoquer une variation de poids également.

Un mode de vie sédentaire

Une abondance de loisirs sédentaires tels que les jeux vidéo, la télévision ou Internet sont implantés dans notre société actuelle. De nombreuses personnes exercent également un travail sédentaire, comme par exemple les métiers liés au secrétariat.

Que ce soit par conséquent pour les instants de distraction ou de travail, beaucoup d’individus souffrent d’une absence d’activité physique.

Les habitudes familiales

Dans le cas de l’obésité chez un enfant, il est souvent constaté que le problème de surpoids provient du mode de vie de la famille, où le partage des repas et des activités peut en être la cause. Dans ce genre de cas, plusieurs membres du foyer sont généralement touchés par l’obésité.

Les facteurs génétiques

L’obésité provient souvent d’une anomalie génétique qui provoque une diminution des dépenses énergétiques du corps au repos et pendant l’effort physique, ainsi qu’une répartition différente de la masse de grasse.

Le rythme du sommeil

Une durée de sommeil qui s’élève à plus de 11h par nuit serait un risque d’excès de poids. À l’inverse, un manque de sommeil augmente la faim et donc les risques de grignotages excessifs.